La vraie raison sur l’utilisation des services bancaires offshore

La vraie raison sur l’utilisation des services bancaires offshore

Les récents articles ont terni encore plus la réputation des services bancaires offshore privés, rendant l’attraction de nouveaux clients plus difficiles pour les banques privées de haut standing. La même chose pour les clients qui souhaitent ouvrir un compte bancaire offshore ; aujourd’hui c’est plus difficile d’ouvrir un compte dû à la pression accrue sur les banques privées/offshore.

Le grand public n’est pas à blâmer. La mauvaise perception est due à la douteuse couverture médiatique et à la désinformation. Les résultats d’un récent sondage au Royaume-Uni reflètent cette perception.


Le sondage montre que…


L’un des principaux journaux du Royaume-Uni, « The Times », a publié un sondage dans lequel on demandait aux lecteurs de donner leur opinion sur la raison pour laquelle les Britanniques voudraient détenir des comptes bancaires offshore (particulièrement des comptes bancaires suisses).

Les résultats sont intéressants : 76 % des sondés estiment que les gens qui ouvrent un compte bancaire offshore le font pour des raisons douteuses. Seulement 10 % des sondés estiment que les gens le font pour des raisons légitimes.

C’est tout à fait compréhensible : Le sondage a été lancé juste après la diffusion d’un programme de BBC Panorama, ainsi que la publication d’autres articles qui prétendent que HSBC aide à leurs clients à échapper aux taxes.

Ces articles et les résultats du sondage, même si intéressants, montrent au grand public l’image globale qui indique que le offshore banking est illégal, ce qui est un mythe qui doit être dissipé.


Est-ce devenu illégal ?


Aux États-Unis les choses sont, dans un sens, encore pire.

L’IRS rend plus difficile, sinon illégale, pour les Américains d’ouvrir un compte bancaire offshore si ce n’est pas fait correctement. Par contre, cela ne ralentit pas la rapidité avec laquelle les actifs vont vers des juridictions offshore. En fait, il y a une tendance croissante aux États-Unis qui montre que de plus en plus d’Américains sont à la recherche d’une solution offshore pour protéger leur patrimoine.

La diminution de la confiance dans l’économie de leur pays est l’une des principales raisons de cette tendance. Selon cet article, la demande des services de protection des actifs offshore a quintuplé au cours des 10 dernières années. Qu’y a-t-il à dire sur la croissance dans les prochaines années ? Selon BCG Wealth Report, le chiffre de croissance prévu est de 6,8% jusqu’à la fin de 2018.

Ces tendances posent une question qui doit être répondue: Pourquoi y a-t-il un nombre croissant de gens qui choisissent les juridictions offshore pour protéger et investir leurs actifs, en dépit de la mauvaise image entourant la banque privée et/ou offshore ?


La diversification juridictionnelle pour des raisons de sécurité


Au-delà des avantages fiscaux offerts par les juridictions offshore, la priorité numéro un pour les gens qui ont décidé de déplacer leurs actifs à ces juridictions est la sécurité.

Les médias devraient mentionner plus sur le fait que les juridictions offshore sont politiquement et économiquement stables. Les juridictions comme Hong Kong, la Suisse, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et plusieurs autres destinations offshore sont attractives car elles offrent des choses que votre pays d’origine n’est peut-être pas capable d’offrir (surtout en période de crise): La stabilité, qui a un impact direct sur la sécurité de vos biens.

Afin de diversifier les risques, les gens choisissent de varier les endroits où leurs actifs se trouvent et/ou ils sont gérés. Cette diversification juridictionnelle n’est pas seulement légale, c’est aussi un bon procédé pour la gestion de patrimoine.

Il y a bien sûr des avantages supplémentaires lorsque vous utilisez les solutions bancaires offshore pour gérer vos actifs, comme des taux d’imposition plus bas (même des exonérations fiscales), une grande variété de choix d’investissement, et une confidentialité assurée. Mais la protection de vos actifs est, ou devrait être, l’ultime raison pour choisir une juridiction offshore.


Conclusion


L’offshore banking est clairement légal. Les perceptions générales disent le contraire dû à un manque d’informations et dû à la désinformation. C’est à vous d’étudier plus sérieusement cette question avant d’adopter un point de vue concernant les questions de légalité, et de prendre une décision éclairée.

La protection de vos actifs devrait être votre priorité numéro un, que ce soit pour votre bien-être financier personnel ou professionnel. L’offshore banking peut vous offrir exactement cela.

Si vous avez des questions concernant les aspects légaux entourant les services bancaires offshore, contactez-nous pour une consultation gratuite.



Imprimer et PDF