Combien les grandes entreprises paient-elle d'impôt sur les sociétés?

Saviez-vous que 20 % des sociétés américaines rentables ne paient aucun impôt sur les sociétés aux États-Unis? Comment diable peuvent-elles faire cela? Qu'en est-il des 80% restant? Est-ce qu'elle paient leurs impôts en totalité?

Cet article va vous offrir des réponses, aussi objectives que possible. Lisez la suite.

Q: Comment 20% des sociétés rentables peuvent-elle ne payer aucun impôt?

Donc, prenons les questions ci-dessus une par une. Tout d'abord, parlons de ces 20% - 19,5 pour être exact - des grandes entreprises qui ne paient aucun impôt, en dépit de tous les profits qu'elles génèrent, selon un rapport du GAO. Votre question: Comment peuvent-ils faire cela?

Tout d'abord, nous allons définir ce que signifie «rentables». Dans le calcul des bénéfices, il existe essentiellement trois méthodes:

  • - Le revenu comptable: Revenu sur l'état financier déposé publiquement. Les sociétés, évidemment, veulent que ce chiffre soit aussi élevé que possible, car cela influe sur leur capacité à attirer les investisseurs et plaire à leurs actionnaires.
  • - Revenu imposable: Revenu qui figure sur l'avis d'imposition. Les entreprises veulent minimiser celui-ci en suivant diverses méthodes d'évitement fiscal.
  • - Profit économique: les revenus moins les dépenses.

Le rapport du GAO est basé sur le résultat comptable des sociétés - que les entreprises souhaitent le plus haut possible. Cela dit, le chiffre réel basé sur le revenu imposable doit être inférieur à 19,5 pour cent.

Quelles que soient les méthodes de comptabilité, il existe plusieurs raisons, selon Tax Foundation:

  1. Les déductions fiscales: Les entreprises obtiennent des déductions pour les pertes reportées qu'elles ont eu les années précédentes.
  2. Dépréciation: Les sociétés avec un grand capital peuvent être en mesure d'amortir une grande partie de l'investissement en les traitant comme frais de l'année en cours.
  3. Rentabilité: Leurs opérations sont rentables offshore, mais sont déficitaires au siège d'exploitation.

Q: Qu'en est-il du reste - paient-ils des impôts en totalité?

Hélas, non - tout dépend de votre définition de «en totalité». Dans le cas de cet article, le montant total désigne les impôts qu'ils devraient payer dans des circonstances «normales».

Nous en avons parlé dans l'un de nos articles précédents, mais pour résumer, les 50 premières entreprises américaines paient une moyenne de taux d'imposition de 26,5 % - en dessous du taux légal d'imposition aux États-Unis »(35%).

Alphabet (Google,) par exemple, détient plus de la moitié de ses bénéfices à l'étranger, ce qui est en partie la raison pour laquelle son taux d'imposition effectif est de 20,2%. Voici un autre exemple: General Electric ne paie que 6,7% d'impôts, tout en recevant des prêts / renflouement fédéral, bénéficiant de plus de 40 millions $ en allégement fiscal - tout en "planquant" son argent offshore pour 119 millions $.

Dans l'ensemble, il y a en effet des sociétés qui paient des impôts plus bas grâce à une planification fiscale créative, par exemple placer une partie de ses actifs offshore - ce qui peut être fait légalement. En fait, il existe des tactiques qui peuvent être adoptées par les entreprises de toutes tailles, le tout en créant des structures offshore pour les opérations réalisées hors de votre pays d'origine.

Conclusion: Les «échappatoires» fiscaux permettent plus d'avantages

Alors, que pouvons-nous faire des faits ci-dessus? C'est très simple. Il y a des avantages dont la plupart des entreprises ne bénéficient pas, et l'un d'entre eux est des allégements fiscaux.

Le principe: Il y a des portes de sorties légales que les grandes entreprises utilisent pour réduire leurs impôts que nous pouvons adopter, indépendamment de la tailles de nos entreprises. Vous voulez la preuve? Voici une preuve majeure.

L'une des portes de sorties se présente sous la forme de structure offshore, qui vous permet d'éviter les impôts légalement. À moins que le gouvernement ne fasse une réforme fiscale qui referme les failles, les grandes entreprises vont toujours essayer de capitaliser ces échappatoires et les petites entreprises finiront par suivre.

A retenir

Dans l'ensemble, il y a en effet des sociétés qui paient des impôts plus bas grâce à une planification fiscale créative, par exemple placer une partie de ses actifs offshore - ce qui peut être fait légalement. La bonne nouvelle est que les petites entreprises peuvent emboîter le pas en utilisant la même stratégie.

Maintenant, la ligne est fine entre les utilisations légales et illégales de structure offshore, et tout est une question de point de vue à propos de l'éthique adoptée par chaque société.

Si vous voulez apprendre comment réduire votre impôt grâce à une planification fiscale adéquate via structure offshore, consultez-nous.