5 choses à savoir sur le secteur bancaire Offshore

secteur bancaire Offshore

Il existe beaucoup de mythes circulant sur le web concernant le secteur bancaire offshore- un peu trop d’ailleurs, de sorte que ces articles les brisent inlassablement. Nous-mêmes en avons parlé dans le passé (voir ici, ici, et .)

Dans cet article, nous allons briser d’autres mythes en expliquant cinq choses que vous ne connaissez peut-être pas sur le secteur bancaire offshore; 5 faits qui démontrent que les banques offshores ne sont pas si mauvaises, si opaques et aussi peu fiables que vous ne croyez (bien que les médias grand public vous répéteront sans cesse le contraire).

Sans plus attendre, voici 5 faits concernant le secteur bancaire offshore que vous pourriez ne jamais savoir:


1. Certaines banques Offshores ne prêtent pas votre argent aux emprunteurs


Saviez-vous que selon le système des réserves fractionnaires suivi par la plupart des banques, les fonds que vous déposez n’appartiennent en fait plus à vous mais à la banque? C’est pourquoi votre compte de dépôt est un passif dans le bilan de la banque.

Pour rendre ses affaires plus “intéressantes”, votre banque est légalement autorisée à prêter votre argent. C’est vrai, nos bonnes vieilles banques ont le droit de prêter selon un ratio de 1/10, soit 90 $ pour chaque 100 $ que vous avez sur votre compte. Les 10 $ restants sont conservés juste au cas où vous retiriez votre argent. Et lorsque quelqu’un emprunte cet argent (90 $) et le met sur un compte, la banque va alors prendre 81 $ et laisser 9 $ sur ce compte pour poursuivre la règle des 10% minimum (voici une autre explication de ce système). La réalité est pire que la théorie, votre banque créée en fait 1 000 $ à partir de 100 $ en suivant ce même ratio!

Oui, je sais ce que vous vous dîtes: nos banques fabriquent de l’argent comme par magie. Voici une bonne question: Que se passe-t-il si votre pays est dans une mauvaise passe, économiquement et politiquement, et que vous souhaitiez reprendre tout votre argent? Et bien, malheureusement, c’est impossible. Votre banque n’a pas toute la somme; rappelez-vous, votre banque prête votre argent aux emprunteurs.

C’est exactement ce qu’il se passe avec la Grèce et d’autres pays en plein bouleversement. “Vos” fonds sont bloqués par vos banques- pour une raison évidente: elles n’ont pas votre argent; pas en ce moment, du moins.

Si vous pensez que ces banques sont mauvaises, et bien, oui - elles sont mauvaises. Les gens ne sont juste pas assez avertis des faits.

A l’inverse, il y a quelque chose que ni vous ni personne pouvez ne pas savoir à propos de la plupart des banques offshores: elles n’octroient pas des crédits à partir de votre argent pour gagner de l’argent. A la place, elles gagnent leur argent en facturant des frais de transactions, tout comme des frais mensuels à leurs clients.

En fait, cela pourrait vouloir dire que vos coûts sont plus élevés si vous faites plusieurs transactions. Mais pensez plutôt à ceci: si leur revenu provient de vos transactions, alors elles vont faire de leur mieux pour vous servir, comme, par exemple, en vous offrant des opportunités d’investissements lucratifs à long terme, tels que l’investissement dans des métaux précieux, dans l’immobilier, etc...


2. Vous pouvez investir sur le marché mondial


Envie d’investir et de spéculer? Et bien, pendant que vos banques locales vont diriger votre argent vers leurs propres produits financiers, les banques offshores vous laissent accéder aux bourses étrangères et autres supports d’investissement - sans l’intervention de courtiers, si vous le souhaitez.

Quel support d’investissement choisir? Presque tout: actions, obligations, métaux rares, immobilier, etc. Besoin d’aide? Pas de problème: vous pouvez bénéficier d’un gestionnaire de patrimoine attitré qui surveillera vos investissements, tout en vous offrant des recommandations selon le montant de votre actif, la prise de risques et d’autres facteurs.


3. Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’argent pour ouvrir un compte


Contrairement à l’idée fausse que nous avons entendu de la part des intéressés par l’activité bancaire offshore, ouvrir un compte dans banque offshore n’est pas nécessairement pour les plus fortunés.

En effet, il existe des banques privées offshore, telles que celles du Liechtenstein, qui exige un dépôt minimum de 350 000 USD/EUR/CHF. D’autres ont des exigences plus modestes, telles que les banques offshores en Suisse, qui demande un dépôt minimum initial de 10 000 USD/EUR/CHF. Cependant, il y a des banques - des banques publiques traditionnelles - qui vous permettent d’ouvrir un compte pour moins de 1 000 USD. Certaines banques offshores à St. Vincent et à Chypre, par exemple, ont une condition de dépôt minimal pour ouverture de compte de 500 USD seulement.


4. Vous pouvez ouvrir et gérer votre compte à distance


Nombreux sont ceux qui pensent que l’activité bancaire offshore n’est pas pratique car les banques sont situées hors de leur pays, de telle sorte que cela leur demande une certaine quantité de voyages pour ouvrir et gérer leur compte bancaire. Tandis que certaines banques offshores exigent d’être physiquement présent, il existe de nombreuses banques offshores qui vous permettent d’ouvrir un compte à distance.

Ce dont vous avez besoin, c’est d’utiliser des services comme les nôtres (la plupart des banques offshores n’acceptent les nouveaux clients que par l’intermédiaire d’agents agréés), et de soumettre les documents demandés et autres pré-requis. L’ensemble des démarches peut prendre en tout lieu de trois jours à trois semaines, selon la procédure d’acceptation qui diffère d’une banque à une autre.

La gestion de votre compte peut aussi se faire à distance, en utilisant le téléphone, le fax et Internet. Il n’y a pas besoin de votre présence physique pour effectuer les transactions, les investissements et autres décisions financières.


5. Les banques offshores sont plus fortes que leurs banques locales


Voilà peut-être ce que la plupart des gens ne savent pas sur les banques offshores : elles sont habituellement plus solides que les banques “conventionnelles”, et ce, pour différentes raisons comme l’intervention minime du gouvernement, une juridiction plus stable et des réglementations bancaires plus strictes.

En fait, contrairement aux banques américaines et de d’autres pays développés qui peuvent s’affranchir de problèmes légaux dus à leurs “contretemps”, dans certaines juridictions offshores, les banquiers peuvent se retrouver en prison s’ils ne parviennent pas à gérer l’argent de leurs clients correctement. De plus, les banques offshores sont habituellement plus strictes en terme de conditions d’ouverture de compte que leurs homologues locaux.

Comment ? Voyez plutôt: ouvrir un compte dans votre banque locale n’exige que votre carte d’identité et un justificatif de domicile. Mais ouvrir un compte offshore va demander plus de documents, tels qu’une copie de passeport, justificatif de domicile, un CV, une lettre de références, l’états de vos comptes bancaires, etc. Les exigences seules suffisent à vous démontrer que les banques offshores choisissent leurs clients soigneusement, bien plus que vos banques locales.


En conclusion

Il est indispensable de rétablir les faits avérés lorsqu’il s’agît de services bancaires offshores. Les activités illégales, les allégations, réglementations et autres problèmes persistants ont éclipsé la vérité concernant les services bancaires offshores.

Les cinq choses mentionnées dans cet article sont juste quelques-unes parmi d’autres que les gens devraient connaître à propos des banques offshores. Si vous avez besoin de plus de faits ou de tout autre information, faites-le nous savoir.



Imprimer et PDF