La crise grecque : encore un autre exemple pourquoi les services bancaires offshore sont une solution sous-estimée

La crise grecque : encore un autre exemple pourquoi les services bancaires offshore sont une solution sous-estimée

Nous l’avons vu de nombreuses fois dans le passé, et nous l’avons vu encore récemment : les citoyens d’un pays en difficulté ne peuvent pas accéder à leur propre argent en raison d’une crise financière. Cela soulève une question importante : Pourquoi les solutions bancaires offshore sont sous-estimées, étant donné les avantages vitaux qu’ils offrent aux titulaires de compte ?

Commençons par l’état actuel de la situation en Grèce. Déjà en crise depuis des années, les Grecs n’ont pas vu le pire : maintenant ils sont arrivés à un moment critique de l’effondrement du système financier et le gouvernement doit faire ce que beaucoup craignent : des contrôles de capitaux.

Les contrôles de capitaux sont destinés à arrêter la circulation de l’argent hors des banques locales et de mettre en péril le programme de sauvetage de la Grèce.

Donc, qu’est-ce qu’implique cette réglementation ? Essentiellement, les contrôles de capitaux imposés limitent les retraits d’espèces aux distributeurs automatiques à 60€ par jour et par carte. Pour cette raison, les Grecs rencontrent de longues files d’attente aux distributeurs automatiques.

En outre, vous n’êtes pas autorisé à transférer votre argent hors du pays. Beaucoup de commerçants locaux, bien que non obligatoire, rejettent déjà les transactions par cartes de bancaires.

En dehors des questions politiques, il est ahurissant que due à une raison ou une autre, un individu ne peut pas accéder à ses propres actifs en raison d’événements qui sont hors de son contrôle, comme les problèmes financiers de sa juridiction.

Il peut être trop tard pour les Grecs, mais il y a une leçon à tirer de cette situation : vous ne pouvez pas compter sur le gouvernement pour prendre soin de vous. Chacun et chacune d’entre vous doit prendre soin de ses finances personnelles. Les gouvernements essayeront toujours de limiter votre contrôle sur vos actifs en offrant des « incitations » tels que le programme Superannuation en Australie, le 401K aux États-Unis et ainsi de suite. Cependant, l’indépendance financière, dans sa véritable essence, est de prendre le contrôle de nos propres actifs.

Alors, comment prendre un meilleur contrôle de vos actifs lorsque votre gouvernement veut imposer un contrôle sur eux ? Il y a une solution sous-estimée : l’ouverture d’un compte bancaire offshore.

Le concept de services bancaires offshore est assez simple : vous garder une partie de votre argent dans une juridiction offshore, en dehors des lois et règlements (restrictifs) de votre juridiction et d’autres juridictions onshore.

Les services bancaires offshore offrent beaucoup d’avantages, mais le meilleur avantage de tous est la protection d’actifs. C’est la raison principale pour laquelle les gens devraient utiliser les services bancaires offshore. Hélas, cela est quelque chose que les Grecs auraient probablement dû faire avant le référendum.

Est-il légal de transférer une partie de vos actifs vers une juridiction offshore ? Oui, c’est parfaitement légal, mais cela dépend largement de votre intention : Vous souhaitez évitez-vous les impôts ? Faites-vous du blanchiment d’argent ? Si oui, tout ce que vous faites, onshore ou offshore, est illégal.


Leçons apprises


Comment une juridiction offshore vous protéger de ce que les Grecs vivent en ce moment ?

1. Vos actifs n’ont aucun lien avec votre pays d’origine

Lorsque vous ouvrez un compte bancaire privé, par exemple à Saint-Vincent-et-les-Grenadines (SVG), vous êtes lié aux lois et règlements qui sont en vigueur à SVG. Bien sûr, vous pourriez être encore tenu de déclarer vos gains en fonction de la politique de votre propre pays, mais tout le reste est privé.

2. Faire des transactions internationales

Vous pouvez avoir une carte de crédit ou débit qui est acceptée dans le monde entier, quel que soit votre pays de résidence et la situation financière de votre pays. En plus, vous êtes libre de faire des transactions bancaires à travers la plateforme de services bancaires en ligne sans aucune restriction.

3. L’investissement et la gestion d’actifs

Lorsque vous investissez localement, il est probable que tout soit « paralysé » lorsque votre pays d’origine confronte des problèmes politiques et/ou économiques. Toutefois, quand vous investissez en offshore sous quelque forme que ce soit (des biens immobiliers, des métaux précieux, des actions, des devises, etc.) votre investissement est entre de bonnes mains.


Conclusion


Si vous décidez d’aller en offshore ou pas, vous devez être conscient que vous devez toujours respecter les règles. Ne pensez pas à prendre des mesures illégales pour protéger vos actifs, parce que vous mettez vos finances personnelles dans la gouttière si vous êtes pris.

Cela dit, la banque privée offshore peut vous offrir des moyens sûrs et légaux pour protéger vos actifs, ainsi que la possibilité d’investir dans des actifs en dehors de votre pays d’origine. Actuellement son importance est sous-estimée et beaucoup de gens ont tort de penser que c’est quelque chose de mauvais.

Comme toujours, nous vous recommandons qu’avant de prendre toute mesure, vous consultez votre conseiller de confiance. Alternativement, vous pouvez également nous consulter pour obtenir une vision objective sur la banque privée offshore.





Imprimer et PDF