5 critères pour choisir la meilleure banque offshore

Lorsque vous avez constaté l’incertitude du climat économique et politique actuel de votre pays d’origine, vous avez décidé de sécuriser votre patrimoine en offshore, en commençant par l’ouverture d’un compte bancaire offshore. Vous pensez que repartir le risque et diversifier votre protection d’actifs est le chemin à suivre.

Votre prochaine étape serait de décider dans quelle banque offshore vous devez ouvrir votre compte. Ce n’est pas une décision facile à prendre, car vous devez tenir compte de certaines choses qui vous aideront à choisir vos options.

Mais ne vous inquiétez pas, nous sommes ici pour vous aider à dissiper la brume et pour vous montrer le chemin à suivre : voici 5 critères que vous devez considérer pour choisir la meilleure banque offshore pour vous et votre patrimoine.

1. La stabilité économique et politique de la juridiction offshore

Il est logique de protéger votre patrimoine dans une juridiction qui est (beaucoup) plus stable que celle de votre pays d’origine. Cela dit, vous avez encore besoin d’examiner la «pouvoir» économique et les risques politiques.

Liechtenstein, par exemple, est une juridiction offshore fondamentalement saine quand il s’agit du «pouvoir» économique. Le pays se distingue par un des PIB les plus hauts au monde et la dette extérieure la plus faible au monde. Liechtenstein dispose également d’un climat politique stable, ce qui en fait l’une des juridictions les plus convoitées pour avoir un compte bancaire.

2. Les exigences et les caractéristiques

Lorsque vous choisissez une juridiction, vous devez considérer votre stratégie : avez-vous besoin de confidentialité ? Voulez-vous créer un compte personnel ou professionnel ? Voulez-vous un service bancaire en ligne ? Combien de dépôt initial minimum attendez-vous ? La bonne juridiction pour vous dépend de votre réponse à ces questions.

Saint-Vincent-et-les-Grenadines (SVG), par exemple, est l’une des juridictions les plus privées et sécurisées quand il s’agit de faire des affaires et de protéger les actifs. Elles ont établi comme politique le secret bancaire. Vous pouvez ouvrir un compte avec un dépôt initial minimum de seulement 500 dollars américains, et vous pouvez avoir aussi un compte en or et en argent physique.

3. La réputation de la banque

Les banques douteuses présentent des risques plus élevés que les banques bien réputées. Bien qu’il faille rechercher plus profondément ce que les banques vont faire avec votre argent pour vous assurer, la réputation de la banque est suffisante pour vous donner une idée sur la sécurité de vos biens lorsqu’ils seront sécurisés et/ou gérés par la banque de votre choix.

4. La liquidité et la capitalisation de la banque

Essayez de trouver plus d’informations sur les pratiques d’une banque en particulier dans votre juridiction choisie : quelles sont les politiques d’investissements de la banque ? Comment est la liquidité des actifs des clients ? A-t-elle une base financière solide ?

En somme, il faut toujours chercher une banque avec moins de problèmes de liquidités et moins de risques d’insolvabilité.

5. Les liens avec votre pays d’origine

L’importance de ce critère est sous-estimée. Lorsque votre banque offshore a un «associé», ou une présence dans votre pays d’origine, vous courez un risque, comme par exemple, les comptes inaccessibles ou «gelés» à Chypre et en Ukraine.

À quel point un partenariat avec votre juridiction locale est risqué ? Voici un bon exemple pour vous : la banque HSBC, cette banque offre des services bancaires offshore, mais en raison des fuites récentes (en anglais), la banque a prouvé que la présence à la fois en onshore et en offshore n'est souvent pas une bonne idée.

Conclusion

Ce sont les 5 critères pour choisir la banque offshore adéquate. Bien sûr, il y en a encore des critères qui peuvent vous aider à choisir mieux, mais avec ces cinq c'est suffisant pour commencer.

Si vous voulez en savoir plus sur les services bancaires offshore, n’hésitez pas à consulter notre équipe gratuitement.