Offshore : banque multinationale ou petite banque indépendante ?

Vous avez décidé d’ouvrir un compte bancaire offshore, parce que vous comprenez que la protection de votre argent dans une juridiction en dehors de votre pays, qui est plus stable et plus favorable économiquement, est une très bonne décision (si vous ne savez pas pourquoi vous devriez aller en offshore, lisez cet article).

Vous avez alors compilé une liste des meilleures banques offshore avec l’espoir d’en choisir une. Malheureusement, ce n’est pas une tâche facile : il y a de nombreux choix, et beaucoup d’informations ambigües sur les sites Internet des banques, les publications financières et d’autres sources. Il est très facile de se perdre.

Cela dit, cet article tente de vous éclairer et vous offrir des opinions objectives et faciles à discerner sur les services bancaires offshore.

Les banques offshore sont des banques douteuses pour les malfaiteurs !

Ceci est peut-être le facteur le plus important pour lequel les services bancaires offshore sont mal vus : en raison de la nature des banques, qui offrent à ses clients de la confidentialité et des véhicules d’investissement privés plus sophistiqués, on dit que les banques offshore accueillent des clients riches qui peuvent aussi être des criminels et des blanchisseurs d’argent.

Ce que les gens ne savent pas est que les caractéristiques et les avantages des banques offshore sont également accessibles aux gens ordinaires, si vous savez comment les trouver. Et oui, un compte bancaire offshore est aussi légal que vous voulez qu’il soit. Oui, pour moins de 300 Euros, vous pouvez ouvrir un compte bancaire et commencer à protéger vos actifs des regards indiscrets.

Voici encore une chose que vous ne savez peut être pas : les banques offshore ne sont que celles situés au Panama, au Costa Rica et d’autres petits pays. Certaines des plus grandes banques multinationales sont en fait des banques offshore, étant donné le nombre d’agences qu’ils gèrent dans le monde entier.

Citibank, une banque offshore ?

Nous sommes sûrs que vous connaissez bien certaines banques multinationales, telles que HSBC et Citibank. Leur réputation est reconnue mondialement. Ce que beaucoup ne savent pas est le fait que les banques comme la Citibank fonctionne dans plusieurs pays à travers le monde.

D’un point de vue technique, lorsque vous ouvrez un compte de Citibank à Singapour, et vous n’est pas un citoyen singapourien, vous êtes le titulaire d’un compte bancaire « offshore ». En effet, toutes les banques en dehors de votre pays sont des banques offshore pour vous et vos régulateurs locaux.

Une banque offshore multinationale ou une banque offshore locale ?

Alors, dois-je envisager une grande banque offshore populaire ou plutôt une petite banque locale ?

Il y a quelques points à considérer :

1/ La citoyenneté : Êtes-vous un citoyen américain ou non ?

Ceci est une question très importante : en raison des règles et règlementations imposées par l’IRS, les citoyens américains ont certaines limites que les autres n’ont pas.

Il est important que vous cherchiez des banques offshore qui ne sont pas liés à votre pays de résidence. Pourquoi ? C’est simple : votre gouvernement peut accéder votre compte facilement, au besoin, afin de protéger le meilleur intérêt de votre pays.

Si vous êtes un citoyen américain, vous pouvez encore ouvrir un compte bancaire offshore, mais il est conseillé d’éviter les banques offshore énumérées ici, pour des raisons évidentes.

2/ Un service impeccable : Êtes-vous à la recherche d’un service de haute qualité ?

Les banques multinationales sont connues pour avoir un département de services bancaires pour les clients à hauts revenus. Dans une juridiction offshore la banque privée HSBC vous demande de déposer des millions de dollars pour ouvrir un compte. Il ya des banques qui exigent moins de capitaux, mais la qualité du service est directement en corrélation avec le montant du dépôt requis.

Cela dit, si le service client est votre priorité, vous devez prendre en compte les banques offshore avec les exigences de capitaux plus élevées.

3/ La quantité d’argent : Combien d’argent allez-vous déposer ?

La quantité d’argent que vous souhaitez déposer déterminera le type de banque offshore dans laquelle vous devez ouvrir un compte.

Comme mentionné ci-dessus, l’ouverture d’un compte dans la banque privée HSBC exige de déposer des millions de dollars. Pour l’ouverture d’un compte dans la banque privée OCBC vous devrez investir un minimum de 2 millions de dollars.

Il y a également d’autres services qui exigent une quantité inférieure d’argent à déposer, comme l’International Personal Bank (IPB) de la Citibank à Singapour, qui exige un minimum de 10.000 dollars pour ouvrir un compte bancaire en ligne et 20.000 dollars pour d’autres comptes bancaires.

Si vous débutez dans les services bancaires offshore et vous voulez commencer petit à petit en déposant un montant d’argent modique, vous devriez envisager une juridiction offshore comme Saint-Vincent-et-les-Grenadines (SVG), où le dépôt initial n’est que de 500 Euros/Dollars.

Tenez en compte que les différences dans les exigences d’un dépôt minimum ne constituent pas la stabilité et la sécurité des banques. Tout est lié au niveau du service client.

Attendez-vous à un service première classe pour un compte bancaire offshore privé d’un million de dollars, et un service convenable et acceptable pour un compte offshore de mille dollars ou moins. Ceci est bien sûr, en fonction de vos besoins et désirs.

4/ L’ouverture d’un compte : À distance ou étant physiquement présent ?

Vous pouvez ouvrir un compte bancaire offshore à distance. Cependant, les banques offshore multinationales préfèrent généralement vous voir en personne, au moins une fois.

Le choix d’une juridiction plus petite mais plus stable comme Saint-Vincent-et-les-Grenadines est une sage décision si vous voulez ouvrir un compte à distance. C’est à vous de choisir.

5/ Les différences dans les frais

Dans le secteur bancaire, vous devez toujours tenir compte des frais que vous allez encourir, cela vaut également pour les banques offshore. Il y a des frais liés à la conservation de vos actifs, ainsi que pour faire des transactions.

Il y a parfois des frais lorsque le solde de votre compte tombe en dessous du solde minimum requis. La Citibank, par exemple, impose des frais de 30 dollars par mois, lorsque votre solde descend sous 10.000 dollars.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, il y a des choses à considérer lorsque vous ouvrez un compte bancaire offshore, et le meilleur choix pour vous dépend de ce que vous voulez atteindre avec votre compte bancaire offshore.

Si vous êtes débutant, nous vous recommandons de choisir la banque offshore locale. Le montant minimal requis pour le dépôt d’ouverture, la simplicité du processus de recrutement et la flexibilité en accédant à votre compte devraient être les aspects positifs que vous recherchez lorsque vous considérez une banque plus petite.

Si vous cherchez une deuxième opinion, n’hésitez pas à nous contacter pour une consultation gratuite.